top of page

Thierry Gaborieau, responsable de l'activité Graines et Légumineuses de France chez QUALISOL

Dernière mise à jour : 27 févr.


Pourquoi avez-vous rejoint FILEG ? Quel est l'intérêt ?


Qualisol, groupe coopératif agricole du Tarn-et-Garonne, est depuis longtemps un acteur présent sur l’activité graines et légumineuses. La coopérative, depuis le début, s’y est fortement impliquée. Elle représente aujourd’hui une part importante de notre activité et témoigne de notre volonté d'apporter des solutions sur ce marché. La demande les légumes secs est soutenue et ce marché de la protéine végétale origine France est porteur (intérêt nutritionnel, intérêt agronomique, alternative à la protéine animale, …). Mais la pérennité de la production de légumineuses sur nos territoires reste un sujet de préoccupation. Ces productions sont gérées au sein des exploitations agricoles de nos adhérents en complément des cultures de commodités. Ce sont des cultures plus techniques ; les rendements y sont plus aléatoires que ceux des cultures classiques. Ce qui nécessite une attention particulière de tous les acteurs.

Pour surmonter ces handicaps et répondre au marché, une vision globale « filière » est nécessaire. Comment monte-t-on en expertise et échange-t-on de manière transversale tout au long de la filière ? Quelles sont les problématiques de chacun ? Quelles sont les attentes et évolutions du marché ? Quelles sont les solutions proposées par les industries agroalimentaires pour répondre à cette consommation de protéines végétales ? Comment communique-t-on pour défendre la filière légumineuse française ? C’est l'intérêt d'intégrer une démarche comme FILEG.


Quel est votre rôle au sein de cette filière ?

En France, la première problématique de la filière aujourd'hui, c'est la production. Les cultures de légumineuses demandent une professionnalisation technique. Et c'est le rôle d'un organisme de collecte et de stockage tel que Qualisol que d’apporter le recul, l’expérience et la vision claire au sein de la filière.Nous sommes un des opérateurs de la chaîne, mais très motivés pour la réussite de cette filière, à la hauteur de notre engagement dans cette activité depuis plus de 20 ans.Nous sommes disposés à œuvrer collectivement au développement à la structuration de la filière. La création de la dénomination « Graines et Légumineuse de France – Coopérative Qualisol » s’inscrit dans cette démarche.


Quelles sont vos attentes pour le développementde la filière Légumineuses à Graines ?

La sensibilisation du consommateur sur les bienfaits des protéines végétales s’améliore jour après jour certes, mais le passage à l’acte d’achat est encore trop faible, au regard notamment de certains freins (temps de préparation, idées recettes…).Il faut continuer à effectuer un travail de fond d'acculturation auprès des consommateurs. Cette acculturation doit être faite aussi par et pour l'ensemble des acteurs de la filière et notamment l’industrie agroalimentaire, pour que tous ensemble, nous soyons au rendez-vous des enjeux alimentaires actuels et à venir ! 


Un message clé à partager ?

Nous sommes tous convaincus de la pertinence agronomique, écologique et nutritionnelle de la production et de la consommation des légumineuses sur notre territoire.Je souhaite donc que chacun des acteurs de la filière dépasse ses réflexes habituels individuels pour réfléchir au bien commun avant tout ! Chez Qualisol, et via « Graines et Légumineuses de France », nous répondrons présent.

4 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page