top of page

Rencontre avec Elsa Tayac, Responsable Filières locales chez Elior pour la Région Sud-Ouest

Pourquoi avez-vous rejoint FILEG ? Pour vous, quel est l'intérêt de rejoindre FILEG ?

 

Responsable Filières locales chez Elior pour la région Sud-Ouest, je suis chargée du pilotage de l'achat local multi-marché (entreprise, enseignement et santé). Et parmi mes missions figure la participation aux dynamiques de territoire et la structuration de filière ; Ce qui est l'essence même de FILEG. 


C'est une démarche qui met autour de la table une grande variété d'acteurs de l'amont à l'aval. Ceci nous permet de comprendre la réalité agricole, ses spécificités et aussi ses contraintes ; de mieux connaitre la réalité du terrain et d’être au plus près des innovations et des projets de demain. 


Ce qui est super aussi, c'est que FILEG n'oppose pas élevages et productions végétales, c'est un gros point fort !

 

 

Quel est votre rôle au sein de cette filière Légumineuses à Graines ?

 

Pour Elior, mon rôle au sein de la filière est de porter la voix de l'utilisateur final pour orienter les producteurs ainsi que les autres acteurs et dès lors exprimer le besoin qui est le nôtre.

Et puis en tant que secrétaire du bureau de l’association et administratrice, je suis fière également d’endosser un rôle au sein du conseil d’administration dans le collège des distributeurs et représentants des consommateurs. Cela me permet d'être associée de près à ce projet et de contribuer aux prises de décision de l'association.

Par exemple, je participe activement aux actions de l’association grâce notamment à mon implication dans le Groupe de Travail Restauration collective. Lors du dernier atelier du 25 septembre 2023, j’ai fait le relais à mes collègues d’Elior et j’ai ainsi pu associer des cuisiniers de nos restaurants clients lors de cette rencontre avec les producteurs et transformateurs de FILEG. Les retours utilisateurs sur les tests produits sont primordiaux pour lever les verrous de la filière Légumineuses !

 



  

Quelles sont vos attentes pour le développement de la filière Légumineuses à Graines en Occitanie ?

 

Avoir de bons produits avec un schéma logistique adapté.

Des produits qui lèvent les freins à l'utilisation des légumineuses tels que ceux utilisant la germination, la surgélation ou la mouture par exemple.

Avoir des arguments pour encourager la consommation de légumineuses, la promouvoir auprès de nos restaurants et nos convives.

Pour répondre à l’exigence réglementaire de proposer un menu végétarien par semaine, il nous faut avoir une diversité de recettes savoureuses et qui plaisent, des menus perçus positivement et appréciés.

La demande de nos clients concernant la durabilité de nos plats et la végétalisation des assiettes est de plus en plus forte, par exemple en équilibrant les menus à 50% de protéines végétales et 50% de protéines animales.

Le Carbon score est l’outil de notation qui permet d'évaluer en termes de coût carbone l'impact de nos restaurants à travers nos plats et menus ; les légumineuses contribuent à l'amélioration de cette notation carbone.

 

Il me semble qu’un des enjeux de la filière légumineuse (locale et française) est aussi de fournir des outils de communication mettant en avant les avantages pour le consommateur de s’orienter vers ces productions plutôt que vers des productions plus lointaines (Canada entre autres).

 

Et mon souhait plus global ? C’est d’avoir une structuration à l'échelle nationale des différentes initiatives, comme par exemple avec InterLeg en Nouvelle-Aquitaine, pour avoir des offres et des produits à promouvoir à l'échelle nationale.

 

 

Souhaitez-vous partager une information avec nos lecteurs, si oui laquelle ?

On a besoin de vous ! En tant que représentante de la distribution, je souhaite que d’autres bonnes volontés nous rejoignent pour mieux représenter la grande diversité des besoins de nos clients, et de tous les consommateurs.

19 vues0 commentaire

Comments


bottom of page